Vous souhaitez être conseillé gratuitement et sans engagement ? Mon Etude Personnalisée
Open
X

Propriétaire sans apport.

Vous souhaitez constituer un patrimoine en investissant dans la pierre. Toutefois, vous ne disposez d’aucune épargne. Vous voulez savoir s’il est possible dans votre situation de contracter un emprunt auprès d’une banque et de réaliser votre rêve de devenir propriétaire sans apport.

 

Est-ce possible ?

Devenir propriétaire sans apport, c’est désormais possible ! Ce n’était pas le cas quelques années auparavant. Pour acquérir un logement via un crédit immobilier, vous deviez fournir un apport de 10 à 15% du montant demandé. Actuellement, certaines banques accordent des prêts englobant le prix d’achat du bien convoité ainsi que tous les frais liés y afférents. Certaines conditions sont tout de même à respecter.

 

Sous quelles conditions ?

En raison du marasme économique  impactant beaucoup le secteur immobilier, les banques acceptent de prendre plus de risques en octroyant des crédits aux particuliers  ne disposant d’aucun apport personnel. Elles exigent toutefois des garanties sérieuses en étudiant profondément chaque dossier  pour définir la capacité de remboursement du candidat à l’emprunt, son profil à risque et les probabilités de défaillance de paiement.

Les organismes de financement visent surtout les clients jeunes en tenant compte de :

  • L’âge
  • Le niveau des revenus et de leur régularité
  • Le potentiel d’évolution du demandeur dans sa vie professionnelle.

Voici les autres critères  influant dans leur choix :

  • La stabilité professionnelle,
  • La capacité d’épargne,
  • La situation matrimoniale,
  • Le nombre de personnes à charge,
  • Le niveau d’endettement. Les banques accordent rarement des prêts aux personnes  déjà endettées à plus de 30% de leurs revenus.

À moins d’avoir développé des offres spécialement dédiées aux seniors, les banques sont plus réticentes à octroyer des prêts aux personnes âgées de plus de 40 ans sans aucun apport.

Les banques requièrent généralement un apport de l’ordre de 10 à 20% du montant demandé afin de réduire le risque de non-remboursement d’un crédit immobilier. Parallèlement, elles proposent des conditions plus favorables en termes de taux d’intérêt et de délai de remboursement aux emprunteurs ayant un apport personnel, les taux d’intérêt étant plus élevés pour ceux qui n’ont n’en pas.

 

Les avantages

Si vous n’avez pas d’épargne, vous pouvez recourir à certains coups de pouce prévus par l’État. Ces aides peuvent représenter votre apport personnel auprès de la banque. Ces avantages dont vous pouvez bénéficier sont :

  • Le PTZ+  accordé sans condition de ressources aux primoaccédants à la propriété ;
  • La TVA réduite de 5,5% si vous investissez dans un logement neuf situé en zone ANRU, ce dispositif pouvant être combiné avec le PTZ+.
  • Le prêt Accession-Action logement si vous êtes employé au sein d’une entreprise ayant 10 salariés au moins et si vous accédez pour la première fois à la propriété ou si vous êtes obligé de déménager en raison d’une mutation professionnelle. Pour bénéficier de cette aide, il faut soumettre une demande auprès de votre employeur.

 

Nos conseils

Pour optimiser vos chances d’obtenir un prêt sans apport, veillez à :

  • Réaliser au préalable une étude de financement afin de soumettre un projet précis à la banque.
  • Bien soigner la constitution de votre dossier.
  • Présenter des relevés positifs pendant les trois derniers mois.
  • En cas d’investissement dans l’ancien, pensez à différer l’exécution de certains travaux de réhabilitation.